SPONSORS

grafpik-recto carte-samelec bouchcouz-1 regal-palais_recto carte_dada epis-tete theatre-des-bords-de-saone encartacelsite2017-h

BASCULEMENT

ACEL ÉCHECS , ZERO, LYON OLYMPIQUE ÉCHECS, SIX

D’après les observateurs, ce score des coéquipiers d’Éric DIDIER lors du match pour la montée en Nationale 2 ne reflète  pas du tout cette cinglante défaite.

Au bout de 4h 30 de jeu , la plupart des parties étaient tendues mais sans pronostic possible sur leur fatale issue. Puis en un court laps de temps échiquéen, tout a basculé dans le même sens et une heure plus tard  les Couzonnais devaient accepter qu’ils n’avaient pas réussi à gagner la moindre partie !

Pourtant, après leur superbe victoire de la veille à AUREC, (5 – 2), les acéliens étaient confiants et se souvenaient d’une ancienne  victoire contre l’ogre lyonnais. Mais…

Le capitaine, assez efacé en cette triste journée

Le capitaine( 1885 poins Elo), selon  son propre jugement, a été « lamentable « , et  il est vrai qu’il a nettement perdu contre STURBEN (Elo 1882) à l’échiquier numéro 4.

A eux trois ils n'obtiennent qu'une nulle, un mauvais signe.

Serge Lacour  (2150pts) obtient un nul logique contre MILANOVIC (2147pts) au premier échiquier, mais, à l’échiquier numéro 2, Nicolas Timotic (2026)  perd contre FAYEL (2043) et Pierre Molina (1996) cède face à  CHAMPION (1957), début du basculement ?

Gerhard, un remplaçant irréprochable.

À l’échiquier numéro 8 Gerhard Meier (1392)  assure bien sa place de remplaçant en obtenant un nul logique face à BENYAHIA (1392) après sa victoire non moins logique la veille contre DESSASIS (1180pts). Hélas il n’est pas suivi au 7  par Stéphane Brochemin (1399), autre remplaçant, lui aussi vainqueur de belle manière la veille contre MIALON (1311pts)  mais qui perd face à PUCO (1399).

Un week-end mitigé pour JMK

Jean-Marc Kiecken (1830pts) ne réussit pas à affirmer son classement face à RAHNAMA (1704) à l’échiquier 6  et Alexandre Savoya (1956), malgré un affrontement acharné contre TAHAY (1992) doit donner le point de l’affront , LOE gagne 6-0 .

Alexandre, au sourire un peu mélancolique, non ?

Sur la feuille l’ACEL était légèrement supérieure (14614 points à 14502) une telle défaite est assez difficilement explicable. Pour le directeur sportif, « le basculement qui s’est produit peut évoquer une certaine difficulté des joueurs à tenir la distance lors des journées jumelées ». Il tient à rappeler aussi que « l’objectif de la saison était le maintien en N3  et il a été plutôt bien réussi ! »

« Maître Sibor »



Vous aimez ? Partagez !
  • Print
  • Facebook
  • RSS
  • Twitter

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*