SPONSORS

carte-samelec bouchcouz-1 encartacelsite2017-h regal-palais_recto grafpik-recto theatre-des-bords-de-saone epis-tete carte_dada

Les rétros de l'été, épisode 2

LE BANQUET ACEL 2016

Il a eu lieu salle Joseph Chatain le dimanche 26 juin entre 12h et 14h45. Un horaire très précis imposé par la nécessité du hasard, la France était qualifiée !

Les premiers convives arrivent à 12h pour l’apéritif prévu jusqu’à 13h, et peuvent repérer leur place pour éviter tout retard lors du passage à table !

Dernière inspection de Pierre Molina avant l'ouverture des portes

Vu le petit nombre de personnes à servir (30 membres et ami(e)s de l’ACEL), le service de salle  avait été réduit au minimum avec seulement deux spécialistes, Pierre Molina et Jean-Sébastien Pétry.

JSP, toujours présent en cuisine et au service pour les banquets de l'ACEL

Le cuisinier bénévole de l’ACEL proposait, en entrée, La Vichyssoise ou Le Palet de Poisson en salade,

Les palets, du fait maison intégral avec du poisson frais de LA CIGALE DES MERS

Les palets déposés sur une salade verte de chez ANTONIN PAUL.

En plat principal, deux spécialités très appréciées des acéliens, la tranche de jambon à l’os en sa gelée au Porto rouge ou le poulet fermier de l’Ain aux herbes de Provence avec en accompagnement la salade de pomme de terre au vin blanc et vinaigre de noix ou la ratatouille froide.

Le jambon à l'os en sa gelée au Porto rouge

Après les deux superbes plateaux de fromages affinés du RÉGAL DU PALAIS, livrés comme prévu à 13h30,  à 14h15 il restait  une bonne demi-heure pour la dégustation des  desserts, les spécialistes avaient bien assuré le tempo.

Pour le dessert,  deux incontournables des banquets acéliens, le bavarois au coulis de fruits rouges ou la marquise au chocolat noir sur son lit anglais.

LE dessert des banquets ACEL

À 14h50 (5 minutes de retard) les amoureux et inconditionnels du foot pouvaient commencer leur pèlerinage vers les écrans.

L'un des convives en train de rameuter ses troupes pour la ruée vers les écrans

Cependant, nombre de convives n’étaient pas pressés de quitter la salle Joseph Chatain et continuaient tranquillement leur conversation en dégustant le Coteau du Lyonnais rouge de Franck DÉCRENISSE.

Les parents pouvaient être tranquilles, les enfants étaient sous bonne garde.

Finalement, après leur repas à l’ombre des tilleuls en compagnie d’un ex-président pongiste de l’ACEL, venu de St-Étienne, (voirhttp://www.acelcouzon.com/gps/fabrice-perrier/ )Jean-Sébastien et Pimol  étaient libérés à 17h45.

« Maître Sibotr »


Vous aimez ? Partagez !
  • Print
  • Facebook
  • RSS
  • Twitter

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*